Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Sociologie des civilisations rurales au Sénégal
  • : Mon blog cherche à vulgariser la sociologie rurale au Sénégal. Il me permet, en même temps, de mettre en ligne mes différentes activités pédagogiques à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis. De temps en temps, je présente quelques personnalités fortes de l'UGB qui ont gagné mon estime grâce à leur engagement pour la connaissance.
  • Contact

Profil

  • Bouna Ahmeth FALL
  • Bouna Ahmeth Fall est sociologue. Il a été formé de la Première année au Doctorat à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal. Très attaché à cette institution, il y enseigne les sciences sociales depuis Dix Huit ans. 
Actuellement ses recherches portent sur les relations Intergroupes et les représentations sociales. Dans la société wolof sénégalaise, il mène des études qui s'intéressent aux phénomènes liés aux hiérarchies sociales (groupes dominants et dominés, et dynamiques de l'identité sociale).
  • Bouna Ahmeth Fall est sociologue. Il a été formé de la Première année au Doctorat à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal. Très attaché à cette institution, il y enseigne les sciences sociales depuis Dix Huit ans. Actuellement ses recherches portent sur les relations Intergroupes et les représentations sociales. Dans la société wolof sénégalaise, il mène des études qui s'intéressent aux phénomènes liés aux hiérarchies sociales (groupes dominants et dominés, et dynamiques de l'identité sociale).

Ce blog cherche à vulgariser la sociologie rurale au Sénégal. Bonne lecture!

Recherche

Articles Récents

Liens

28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 10:41

CIMG0396

 

Université Gaston Berger de Saint-Louis

UFR des Civilisations, Religions, Arts et Communication

Section : Infographie

Licence 2

Développement personnel

Cours: Dr. Bouna Ahmeth Fall                            

 

 

 

Année académique 2012-2013

 

 

 

Examen Première Session

Lundi 02 Décembre 2013 16h-18h (2H)

 Semestre DEUX

Session UN

2 crédits

Répondre aux quatre questions suivantes

 

Question 1 (5points) : Définir le concept de développement personnel.

 

Question 2 (5 points) : Pourquoi l’entreprise doit-elle admettre que le développement personnel crée-t-elle de la valeur ?

 

Question 3  (5 points) : Enumérer et expliquer quelques outils de  développement personnel.

 

Question 4 (5 points): Pourquoi seule une infime proportion des hommes arrive-t-elle à atteindre le seuil d’auto-accomplissement qui se trouve au sommet de la pyramide proposée par Abraham Maslow ?

 

Franc succès !

 

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 11:25

  

CIMG0246

QUINZIEME CONCOURS D’AGREGATION DES SCIENCES JURIDIQUES, POLITIQUES, ECONOMIQUES ET DE GESTION A ABIDJAN (COTE D'IVOIRE) DU 14 AU 22 NOVEMBRE 2011

  

Les collègues Mouhamadou Moustapha AIDARA (Droit Public), Mame Penda BA (Science Politique), Mouhamadou FALL (Sciences Economiques)  et Birahim GUEYE (Sciences de Gestion) ont été déclarés admis par le Conseil Africain et Malgache pour l'Enseignement supérieur (CAMES).

Ils porteront désormais le titre de Maître de Conférences Agrégé.

J'adresse mes Félicitations aux quatre promus et leur souhaite d'autres succès dans leurs carrières universitaires.

  Cames2011 34 

Cames2011 37 

Cames2011 41

 Cames2011 54

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 10:20

 

 

Bouna-copie-2.jpg

 

 

Chers lecteurs,

cette nouvelle année est aussi l'occasion pour moi de vous remercier.

C'est, en effet, grâce à vous si le blog a progressé en nombre de visites en 2010.

Une confiance que nous allons essayer de satisfaire au mieux en 2011 avec de nombreuses améliorations en perspectives.

Heureux 2011 à tous!

Repost 0
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 10:33

                                                                                

       BOUNA-copie-2.jpg   

 

 

                ERMURS                               Equipe de Recherche sur les Mutations du Rural Sahélien

                 

                    LA JOURNEE MONDIALE DE LA PHILOSOPHIE

A L’UNIVERSITE GASTON BERGER DE SAINT-LOUIS

(République du Sénégal)

 

 

LA PHILOSOPHIE ET LES CULTURES AFRICAINES

           Saint-Louis, jeudi 02 décembre 2010

 

 

 

 

Appel à communications

 

 

Le thème choisi par l’UNESCO pour sa huitième célébration de la Journée mondiale de la philosophie est La philosophie, la diversité culturelle et le rapprochement des cultures. Mais il ne faut point oublier que l’année 2010 a été déclarée Année internationale du rapprochement des cultures. C’est pour ces deux raisons que l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal a décidé de participer à cette célébration mondiale en invitant tous ceux qui s’intéressent à la philosophie à méditer, réfléchir et débattre sur le sujet que voici :

 

 

PHIILOSOPHIE ET CULTURES AFRICAINES

 

     Si l’Unesco a publié en 2001 une Déclaration universelle sur la diversité culturelle et adopté, quatre années plus tard, une Convention sur la promotion et la protection de la diversité des expressions culturelles, l’Afrique, quant à elle, a adopté une Charte culturelle africaine en 1976 et a promulgué, une trentaine d’années après, une Charte de la renaissance culturelle africaine (2006). Entre temps, l’ISESCO (Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture) a adopté en 2004, une Déclaration islamique sur la diversité culturelle.

     C’est dire que le monde entier est à l’heure de la culture et que l’UNESCO, conformément à sa mission dans le système des Nations Unies, peut, à juste titre, être considérée comme le véritable fer de lance de la conscience culturelle du monde actuel.

     La philosophie, elle, a toujours eu des « démêlées »  avec la culture. Née d’une culture à un certain moment, elle n’a pas arrêté d’investir toute autre culture que l’histoire des hommes a placée à sa portée. C’est aussi le cas des cultures africaines et il peut être intéressant de saisir l’opportunité de cette célébration mondiale de la philosophie pour interroger à nouveaux frais ces cultures africaines et le style de pensée philosophique sur les rapports complexes qu’ils entretiennent les uns avec les autres, avec notre complicité souvent inconsciente.

     Mais cette journée mondiale de la philosophie n’aspire pas seulement à donner aux philosophes professionnels et à leurs auditeurs habituels l’occasion de se voir entre eux pour s’adonner à leur commune passion ; l’objectif que vise l’UNESCO est de favoriser le contact entre les philosophes et le grand public. Celui des autres sciences, certes, mais celui de toutes les autres composantes de la cité qui ne doutent pas, le plus souvent, de tout ce que l’esprit philosophique est en mesure de leur apporter.

     Les communications qu’attendent les organisateurs de cette journée mondiale de la philosophie devront avoir les caractéristiques suivantes :

 

-         Considérer les cultures africaines dans une perspective philosophique (ce qui ne nécessite pas que l’on soit d’abord philosophe soi-même) ;

-         Accorder au moins autant d’attention aux interrogations portant sur les cultures africaines et leurs multiples interconnexions qu’aux réponses toutes faites que proposent nos diverses traditions culturelles ;

-         S’exprimer dans un style simple et clair susceptible d’être compris par un intellectuel de niveau moyen ;

-         Avoir 8 à 12 pages au maximum (police 12, interligne 1 et demi).

 

     Les personnes qui souhaitent soumettre une communication sont invitées à envoyer aux adresses indiquées ci-dessous et le 25 novembre 2010 au plus tard, délai de rigueur et par courrier électronique

 

-         Le titre de leur communication ;

-         Un résumé de 12 à 20 lignes ;

-         Une adresse électronique en cours de validité,

-         Une adresse de domicile précise.

 

     Tous les textes pertinents qui parviendront au Secrétariat de la journée mondiale seront retenus et publiés dans les Actes. Mais étant donné que nous ne disposons que d’une journée, le comité scientifique choisira les textes qui seront présentés sous forme de communications.

     Toutes correspondances seront envoyées à :

-         Dr Bouna Ahmeth FALL,   E-mail bounafall@yahoo.fr   

-         Dr Sambou NDIAYE          E-mail ndiays@gmail.com     

    

 

 

Repost 0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 20:40


BOUNA.jpg


- au DEUG MASS (Mathématiques Appliquées et Sciences Sociales)

 

Première année : Cours sociologie classique et épistémologie (40H)

Exploration méthodique des « pères fondateurs » de la sociologie, de Tocqueville à l'Ecole Française de Sociologie (Durkheim, Mauss, Halbwachs). La sociologie Wébérienne a fait l'objet d'une approche comparative, débouchant sur un dépassement possible de l'opposition entre holisme et individualisme en sociologie.

 

Deuxième année : Cours sociologie contemporaine et méthodologie (40H)

 

En poursuivant l''objectif pédagogique d''explicitation du social, il s’est agi d’armer les étudiants des concepts et des méthodes pour décrypter et comprendre les sociétés actuelles.

 

 

- en troisième année de Sciences Economiques et de Gestion (Filière Gestion d’Entreprise Agricole)

 

Cours : Sociologie rurale (50H)

 

Partant d'une approche classique des sociétés rurales telle qu'élaborée par Henri Mendras, j'ai élargi mon enseignement aux problématiques plus actuelles qui définissent le champ de la ruralité, tant du point de vue sociologique et anthropologique, qu'esthétique et politique enrichis d'une approche systémique des questions ayant trait à l'aménagement rural, à la politique agricole et à ses conséquences, au développement durable (enjeux et limites) et aux conflits sociaux locaux autour de l'utilisation de l'espace rural.

- en deuxième année Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises (MIAGE)

Cours : Communication et modèles des organisations

La plupart des entreprises perdent leur cohérence d'action. Elles « éclatent » sous la pression de nombreux facteurs, économiques et sociaux (dispersion géographique des clients et des sites, multiplication des réseaux et des moyens de communication, individualisme, nomadisme...). La situation est d'autant plus critique que nombre de dirigeants n'ont pas pris conscience que leur entreprise est déjà entrée dans cette dynamique.
Dans ce contexte, les futurs dirigeants d'entreprise que pourraient devenir les étudiants de la MIAGE auront  besoin de repères pour améliorer l'efficacité de leur organisation. Ce cours leur propose un modèle bâti sur quatre pôles (les hommes, le groupe, l'information et l'action) qu'ils doivent nécessairement prendre en compte dans leur quotidien. Il s'en suit des recommandations pratiques s’ils veulent réussir le pari de la performance dans un environnement socio-économique en pleine mutation.
Avec des « projets » pour faire des applications pratiques, ce cours est tout entier orienté vers l'action future des ex étudiants de la MIAGE en entreprise
.

 

 

- et, à la Licence Professionnelle de Gestion

 

Cours : Méthodologie de recherche (20H) et Sociologie des organisations (30H)

 

L’objectif est d’intéresser les étudiants aux entités particulières que sont les organisations – définies comme un ensemble de personnes, de dispositifs techniques et de pratiques sociales en interaction - et d’appliquer des méthodes sociologiques à leur description.

 

Repost 0
Published by Dr. Bouna Ahmeth Fall - dans Profil universitaire
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 10:45
 

           APPEL À COMMUNICATION

 

 

 

CENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE CLAUDE LEVI-STRAUSS

Organisateur

ERMURS

Equipe de Recherche sur les Mutations du Rural Sahélien

 LE STRUCTURALISME ET LES SCIENCES   SOCIOANTHROPOLOGIQUES EN AFRIQUE AUJOURD’HUI

 

 

 

Saint-Louis du Sénégal, vendredi 28 novembre 2008

 

Comité scientifique
Ibrahima Dia, Adama Diaw, Oumar Diop, Amadou Sarr Diop, Bouna Ahmeth Fall,

Amadou Lô Gueye, Baydallaye Kane, Issiaka-P. L. Lalèyê, Alfred Inis Ndiaye, Sambou Ndiaye, Babaly Sall, Ibou Sané, Jules-Raymond Tapamo, Samba Traoré.

 

Comité d’organisation

 

Issiaka-P. L. Lalèyê, Bouna Ahmeth Fall, Mouhamédoune A. Fall, Saoulou Ndoye,

 Ndèye Marie Diagne, Mouhamadou Sarr, Thierno Idrissa Mbow, Abdoulaye Kane, Mamadou Diouf, Marie Faye.

 

Le 28 novembre 2008, il y aura cent ans que Monsieur Claude Lévi-Strauss est né ! Le Laboratoire ERMURS veut célébrer cet évènement simplement et sérieusement ; aussi envisage-t-il de tenir ce jour-là un Colloque pour attirer l’attention sur la vie et l’œuvre de cet homme dont la pensée aura donné une si puissante impulsion aux recherches anthroposociologiques du vingtième siècle.

 

Le public visé s’étend, par cercles concentriques, des étudiants de la section de sociologie de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis aux enseignants, aux chercheurs et aux étudiants du monde entier en passant par ceux de l’UFR des lettres et sciences humaines, ceux l’UGB dans son ensemble et ceux des universités ouest-africaines à commencer par celles de Dakar, Thiès, Bambey et Ziguinchor.

 

Si comme François Wahl l’a écrit : « Le structuralisme …est chose sérieuse… » et qu’ « … à tout ce qui doit au signe, il donne droit à la science », on peut comprendre que ce courant de pensée, parti de la linguistique et de la phonologie n’ait épargné aucune science en général et en particulier aucune science sociale et humaine. C’est pourquoi des juristes, des économistes, des linguistes, aussi bien que des psychologues, des sociologues et des anthropologues  pourront trouver intérêt à mettre la célébration du centenaire de la naissance de Clause Lévi-Strauss à profit pour s’interroger sur les différents aspects et les multiples dimensions des rapports du structuralisme et des sciences socioanthropologiques en Afrique aujourd’hui.

 

 

 

 

Thèmes des communications

 

 

            Nous invitons les auteurs des communications à suivre l’un des trois axes de recherche que voici :

 

1°/ Choisir tout ou partie d’un des quatre ouvrages dans lesquels Claude Lévi-Strauss a regroupé des articles préalablement publiés dans diverses revues :

-         1958, Anthropologie structurale ;

-         1973, Anthropologie structurale deux ;

-         1983, Le regard éloigné et,

-         1984, Parole donnée.

 

2°/ Choisir un des autres ouvrages que l’Auteur a conçus et présentés de façon plus systématique, tels que :

 

-         1949 (1967), Les structures élémentaires de la parenté,

-         1955 (1973), Tristes Tropiques,

-         1962, Le totémisme aujourd’hui,

-         1962, La pensée sauvage,

-         1964, Le cru et le cuit,

-         1967, Du miel aux cendres,

-         1968, L’origine des manières de table,

-         1971, L’homme nu et

-         1975 et 1979 La voix des masques (2 vol.).

 

3°/ Considérer la théorie structuraliste dans son ensemble et chez divers auteurs tels que Piaget, Saussure, Lévi-Strauss lui-même ou tout autre auteur librement choisi.

 

            Dans un cas comme dans l’autre, se poser (au moins) les deux questions que voici :

 

-         quelle doctrine ou quel élément de doctrine contient le texte choisi et

-         quels en sont les rapports – et les apports – effectifs ou  possibles avec la pratique socianthropologique africaine actuelle et future ?

 

 

Calendrier

 

Date limite d’envoi des intitulés des communications : 3 avril  2008

Date limite d’envoi d’un résumé en 4 ou 8 lignes : 10 avril 2008

Date de la décision du comité scientifique : 30 avril 2008

Date limite d’envoi des textes des communications retenues : 31 octobre 2008

 

A l’une des  adresses ci-après :

              Pr. Issiaka-P. L. LALÈYÊ

SAINT-LOUIS, Sénégal

Tél. : 33 961 19 06

 

 

 

Dr. Bouna Ameth FALL
SAINT-LOUIS, Sénégal

Tél. : 33 961 19 06

 

 

 

Repost 0
26 décembre 2007 3 26 /12 /décembre /2007 11:20

Pr. Mary teuw Niane, né le 10 Juillet 1954 à Saint-louis, est profeseur titulaire de classe exceptionnelle à l' Université Gaston Berger de Saint-Louis. Il est docteur d'Etat en mathématiques appliqées, membre de l' Académie des Sciences et Techniques du Sénégal; il est aussi membre de la Commission Développement et Echanges de l' Union Mathémathique Internationale.

source: http://cerenum.ugb.sn

Repost 0
Published by Dr. Bouna Ahmeth Fall - dans Profil universitaire
commenter cet article
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 10:42

Issiaka-Prosper Lalèyê, has been professeur of epistemology an anthroplogy in the sociology Departement of Gaston Bergrer University in Saint-Louis (Sénégal) since 1990. He was aditor-in-chef of the University's multidisciplinary review, Université, Recherche et Développement from 1993 to 2003. Born in Benin in 1942, he gained his PHD IN 1970 in the University of Fribourg (Suisse), and State Doctorate in 1988 in the University of Paris V. He was written many articles on African Philosophy, teaching philosophy in Africa, anthropology et epistemology.

Source: www.counterpoint-online.org

Repost 0
Published by Dr. Bouna Ahmeth Fall - dans Profil universitaire
commenter cet article
14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 10:40


2007-2008

- chargé des cours de « méthodologie » et de « sociologie des organisations » à la Licence Professionnelle de Gestion à l’UFR de Sciences Economiques et de Gestion

-chargé de cours  en sociologie rurale (3ème année filière entreprise agricole).

-chargé de cours en sociologie  dans le cadre du Deug MASS (Mathématiques appliquées et sciences sociales) Deug commun à l’UFR SAT à l’UFR de Sciences économiques et de gestion.

 





2006-2007

 

- chargé des cours de « méthodologie » de « sociologie des organisations » à la Licence Professionnelle de Gestion à l’UFR de Sciences Economiques et de Gestion

-chargé de cours  en sociologie rurale (3ème année filière entreprise agricole).

-chargé de cours en sociologie  dans le cadre du Deug MASS (Mathématiques appliquées et sciences sociales) Deug commun à l’UFR SAT à l’UFR de Sciences économiques et de gestion.

 

2005-2006

- chargé des cours de méthodologie au DEA d’Analyse Economique et Quantitative et à la Licence Professionnelle de Gestion à l’UFR de Sciences Economiques et de Gestion

-chargé de cours  en sociologie rurale (3ème année filière entreprise agricole).

-chargé de cours en sociologie  dans le cadre du Deug MASS (Mathématiques appliquées et sciences sociales) Deug commun à l’UFR SAT à l’UFR de Sciences économiques et de gestion.

 

2004-2005

-chargé de cours en  sociologie rurale (3ème année filière entreprise agricole).

-chargé de cours en sociologie  dans le cadre du Deug MASS (Mathématiques appliquées et sciences sociales) Deug commun à l’UFR SAT à l’UFR de Sciences économiques et de gestion.

 

2003-2004

-     Chargé de cours en  « sociologie rurale » (3ème année filière entreprise agricole).

-      Chargé  de cours en « méthodes  et techniques des sciences sociales » dispensé aux étudiants de deuxième année de science politique et de droit public à l’UFR des sciences juridiques et politiques.

-     Chargé de cours  en sociologie dans le cadre du Deug MASS (mathématiques  appliquées et  sciences sociales) Deug commun à l’UFR SAT et à l’UFR de sciences économiques et de gestion.

 

2002-2003            

-     Assistant du professeur Samba Traoré à l’UFR des sciences économiques et de gestion dans  l’unité  de  valeur  intitulée  « sociologie  rurale »  (3ème  année  filière  entreprise agricole).

-     Chargé du cours « méthodes  et techniques des sciences sociales » dispensé aux étudiants d deuxième année de science politique et de droit public à l’UFR des sciences juridiques et politiques.

-     Chargé de cours en sociologie dans le cadre du Deug MASS (mathématiques  appliquées et  sciences sociales) Deug commun à l’UFR SAT et à l’UFR de sciences économiques et de gestion. 

 2001-2002 

-     Assistant  du  Professeur Samba Traoré  à  l’UFR des Sciences Economiques et Gestion dans  l’Unité  de Valeur  intitulée  « sociologie  rurale »  (3ème année  filière  entreprise agricole).

-    Assistant du professeur Gora Mbodj à l’UFR de Lettres et Sciences Humaines dans l’Unité de Valeur intitulée « sociologie générale » (1ère  année sociologie).

-     Chargé du cours « Méthodes et techniques des sciences sociales » dispensé aux étudiants de deuxième année de science politique et de droit public à l’UFR des sciences juridiques et politiques.

-     Chargé de cours en sociologie dans le cadre du DEUG MASS (mathématiques appliquées et sciences sociales) DEUG Commun à l’UFR de mathématiques appliquées et d’informatique et à l’UFR des sciences économiques et de gestion.

 

2000-2001 :

-     Assistant de Monsieur Mamadou Balla Traoré, Maître Assistant à l’UFR de lettres et sciences humaines à la section de sociologie dans l’Unité de Valeur intitulée « sociologie du développement » (TD dispensé dans le cadre du DEUG de Sociologie).

-     Assistant du Professeur Samba Traoré à l’UFR de sciences économiques et de gestion dans l’Unité de Valeur intitulée « sociologie rurale » dispensée aux étudiants de 3ème année de la filière entreprise agricole.

-     Chargé de cours en sociologie dans le cadre du DEUG MASS (mathématiques appliquées et sciences sociales) ; DEUG Commun à l’UFR de mathématiques appliquées et d’information et à l’UFR de sciences économiques et de gestion.

 

1999-2000 

-     Assistant du Professeur Samba Traoré à l’UFR de Sciences Economiques et de Gestion dans l’unité de valeur intitulée « sociologie rurale » dispensée aux étudiants de la troisième année de la filière entreprise agricole.

 

 

Repost 0
Published by Dr. Bouna Ahmeth Fall - dans Profil universitaire
commenter cet article
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 11:48

Université Gaston berger de Saint-Louis

Ufr de Sciences économiques et de gestion

Filière Gestion D’Entreprise agricole

Troisième

                                  Année académique 2006-2007

Sociologie : Cours

Dr. Bouna Ahmeth Fall

                                               Contrôle continu

                                     Mardi 20 Février 2007 9H-11H

Veuillez répondre aux quatre questions suivantes. Traitez le contenu de chacune d’entre elles de manière directe et précise. Illustrez, si possible,  chaque réponse par des exemples précis.  Evitez toute considération sans rapport explicite avec la question.

QUESTION 1 : (5points) En quoi la ruralité est-elle fortement structurée par les activités agricoles et par la société paysanne ?

 

QUESTION 2 : (5 points) Expliquer cette affirmation en vous appuyant sur le paradigme de la rationalité : « Les paysans-agriculteurs ne sont pas routiniers et enfermés dans leurs univers, mais ils sont simplement dans une situation sociale qui a sa propre logique »

QUESTION 3: (5 points) Pourquoi le sociologue, pour comprendre le fonctionnement systémique de l’agriculture, prend-il comme unité de travail le terroir ?

QUESTION 4 :( 5points) Montrer que les pratiques sociales étudiées par la sociologie rurale ont la particularité d’établir une relation avec l’écosystème cultivé.

                                                       Bon courage ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Dr. Bouna Ahmeth Fall - dans Profil universitaire
commenter cet article