Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Sociologie des civilisations rurales au Sénégal
  • : Mon blog cherche à vulgariser la sociologie rurale au Sénégal. Il me permet, en même temps, de mettre en ligne mes différentes activités pédagogiques à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis. De temps en temps, je présente quelques personnalités fortes de l'UGB qui ont gagné mon estime grâce à leur engagement pour la connaissance.
  • Contact

Profil

  • Bouna Ahmeth FALL
  • Bouna Ahmeth Fall est sociologue. Il a été formé de la Première année au Doctorat à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal. Très attaché à cette institution, il y enseigne les sciences sociales depuis Dix Huit ans.
  • Bouna Ahmeth Fall est sociologue. Il a été formé de la Première année au Doctorat à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal. Très attaché à cette institution, il y enseigne les sciences sociales depuis Dix Huit ans.

Ce blog cherche à vulgariser la sociologie rurale au Sénégal. Bonne lecture!

Recherche

Articles Récents

Liens

20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 22:30

 

BOUNA-copie-1.jpg

Université Gaston Berger de Saint-Louis

UFR de Sciences Appliquées et de Technologie

UFR de Sciences Economiques et  de Gestion

Deug de Mathématiques Appliquées et de Sciences Sociales

DEUG I

SOCIOLOGIE

Cours et TD: Dr. Bouna Ahmeth Fall

 

Année académique 2010-2011

 

FICHE N° 4

THEME : La logique des actions non logiques

Travail à rendre : A partir d’exemples précis tirés de la société sénégalaise et/ou africaine, vous montrerez que certaines pratiques sociales trouvent leurs logiques dans le contexte socio-culturel.

Lectures conseillées :

Raymond Aron.  Les étapes de la pensée sociologique. Paris, Gallimard, 1976

Jean-Michel Berthelot.  La construction de la sociologie. Paris, PUF, 1991

Pierre-Jean Simon.  Histoire de la sociologie. Paris : PUF, pp. 7-24, 1991

Charles-Henry Cuin, François Gresle.  Histoire de la sociologie, tome 1 : avant 1918, tome 2 : depuis 1918. Nouvelle édition, Éditions La découverte, Collection Repères

Gilles Ferréol & alii. Histoire de la pensée sociologique. Colin Cursus, 1994

Jean Étienne, Henri Mendras. Les grands auteurs en sociologie. Paris, Hatier, 1996

Michel Lallement.  Histoire des idées sociologiques Tome 1 : Des origines à Weber. Nathan, coll. Circa, 1994

Michel Forsé & alii. Histoire de la pensée sociologique - Les grands classiques. Armand Colin, 1998

 

 

 

Université Gaston Berger de Saint-Louis

UFR de Sciences Appliquées et de Technologie

UFR de Sciences Economiques et  de Gestion

Deug de Mathématiques Appliquées et de Sciences Sociales

DEUG II

SOCIOLOGIE

Cours et TD: Dr. Bouna Ahmeth Fall

Année académique 2010-2011

FICHE N° 4

THEME : L’individualisme méthodologique

Travail à rendre : A partir d’exemples précis tirés de la société sénégalaise et/ou africaine, vous montrerez que la démarche de l’individualisme méthodologique consiste à reconstruire les phénomènes sociaux à partir des comportements individuels.

Lecture conseillée : Alain Laurent. L’individualisme méthodologique. Paris, PUF, 1994, Que sais-je ? n°2906

Dans ce livre, Alain Laurent répond à la question suivante :

 Les phénomènes sociaux doivent-ils être décrits ou interprétés en termes d’ « êtres collectifs » antérieurs aux individus, ou bien faut-il le faire en les rapportant à des comportements individuels ?

Dans sa réponse, il décrit et compare les deux grandes méthodes employées en sciences sociales : le holisme et l’individualisme méthodologique. Le holisme consiste à porter son attention sur les groupes, les classes sociales, les églises, les nations. Ces grands objets sociaux sont le point de départ pour comprendre les comportements individuels, car l’individu est avant tout déterminé par le groupe auquel il appartient. L’individualisme méthodologique renverse ce point de vue et prend comme point de départ les actions des individus. Ce sont les choix et les préférences des individus qui sont la cause des mouvements sociaux, et qui permettent de comprendre le fonctionnement des groupes constitués.

Très tôt, les deux approches ont émergé dans la philosophie, mais c’est au XIXème siècle que l’opposition est devenue un enjeu du débat intellectuel. Chez les philosophes allemands comme Hegel, la communauté est décrite comme un organisme vivant et doté d’un « esprit » (Geist) métaphorique ; les individus sont les cellules de cet organisme. Chez les Français Saint-Simon et surtout Auguste Comte, on trouve de nombreuses références à l’ « organisme social » également qualifié de « Grand Être. » Durkheim argumente explicitement en faveur de la méthode holiste, expliquant que « les âmes individuelles [s’agrégeant] donnent naissance à une individualité psychique d’un genre nouveau. »Mais nombre de penseurs préfèrent se référer aux choix individuels concrets pour comprendre la société, et no l’inverse. Les précurseurs de cette tradition sont Bernard Mandeville et sa Fable des abeilles, et les Lumières écossaises incarnées par Ferguson et Adam Smith, jusqu’à sa célèbre « main invisible. » Contre toute attente, on trouve également chez Marx plusieurs analyses en termes de comportements individuels.

Le livre d’Alain Laurent dépasse cette opposition historique. Il nous permet de comprendre les raisons idéologiques derrière cette opposition intellectuelle, entre collectivisme et libéralisme. Mais il souligne aussi que les deux approches ont des champs d’investigation différents, et elles ne se contredisent donc pas nécessairement. Le holisme consiste à se demander comment notre environnement culturel et social peut déterminer – ou tout au moins influencer – nos préférences individuelles. Il intéresse souvent les sociologues – avec des exceptions notables comme Raymond Boudon. L’individualisme méthodologique est le pré carré des économistes, qui y trouvent l’explication d’institutions économiques émergentes comme la monnaie. Les Autrichiens Mises et Hayek en sont un bon exemple.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires