Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Sociologie des civilisations rurales au Sénégal
  • : Mon blog cherche à vulgariser la sociologie rurale au Sénégal. Il me permet, en même temps, de mettre en ligne mes différentes activités pédagogiques à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis. De temps en temps, je présente quelques personnalités fortes de l'UGB qui ont gagné mon estime grâce à leur engagement pour la connaissance.
  • Contact

Profil

  • Bouna Ahmeth FALL
  • Bouna Ahmeth Fall est sociologue. Il a été formé de la Première année au Doctorat à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal. Très attaché à cette institution, il y enseigne les sciences sociales depuis Dix Huit ans. 
Actuellement ses recherches portent sur les relations Intergroupes et les représentations sociales. Dans la société wolof sénégalaise, il mène des études qui s'intéressent aux phénomènes liés aux hiérarchies sociales (groupes dominants et dominés, et dynamiques de l'identité sociale).
  • Bouna Ahmeth Fall est sociologue. Il a été formé de la Première année au Doctorat à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal. Très attaché à cette institution, il y enseigne les sciences sociales depuis Dix Huit ans. Actuellement ses recherches portent sur les relations Intergroupes et les représentations sociales. Dans la société wolof sénégalaise, il mène des études qui s'intéressent aux phénomènes liés aux hiérarchies sociales (groupes dominants et dominés, et dynamiques de l'identité sociale).

Ce blog cherche à vulgariser la sociologie rurale au Sénégal. Bonne lecture!

Recherche

Articles Récents

Liens

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:18

 

 

DSCF1857.jpg

 

L’émergence de la sociologie rurale en France (1945-1967)

Auteurs : Pierre Alphandéry Yannick Sencébé

Résumé

Ce « retour aux origines » éclaire les conditions d’émergence des principales notions qui ont contribué à la formation de la sociologie rurale en France. Il s’inscrit dans le contexte de la modernisation des campagnes à laquelle la sociologie a été confrontée et qui a orienté ses choix théoriques et méthodologiques. Nous traiterons ici de la période 1945-1967, qui va de la reconstruction d’après-guerre à la publication de La fin des paysans d’Henri Mendras, ouvrage qui marque un aboutissement dans la constitution du corpus de la sociologie rurale. Ce corpus associe en effet une analyse de l’existence et des spécificités d’un monde rural distinct de la « société englobante » et une analyse du changement social dans les campagnes. Nous distinguerons deux phases successives. La première correspond à l’émergence de ce champ disciplinaire né du volontarisme modernisateur d’après-guerre et de logiques académiques encore largement inscrites dans la division ville/campagne chère aux agrariens et à la IIIe République. La seconde phase voit la sociologie rurale, gagnée par les approches culturalistes, élargir ses perspectives en s’investissant, aux côtés de l’ethnologie et de la géographie, dans le travail d’inventaire des sociétés rurales, avec pour objectif d’en construire une typologie.

Mots clés
agriculture, changement et modernisation des campagnes, opposition ville/campagne, paysans et société paysanne, sociologie rurale
.

http://www.cairn.info/revue-etudes-rurales-2009-1-p-23.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires